Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le film était presque parfait - Page 3

  • Fanatic / Die! Die! My Darling (1965)

    Un film de Silvio Narizzano

    Dans la lignée des efforts de la Hammer pour se diversifier durant les années 60, Fanatic (ou Die! Die! My Darling pour son exploitation américaine) propose un récit sous influence avec la belle Stefanie Powers et la grande Tallulah Bankhead. Un Hammer atypique mais pas moins surprenant.

    Lire la suite

  • Maniac (1963)

    Un film de Michael Carreras

    Au début des années 60, la Hammer Films inaugure une vague des thrillers, qui détonnent avec leur adaptations de Dracula et Frankenstein. Hurler de peur (Seth Holt, 1961), Paranoïaque (Freddie Francis, 1963) ou encore Fanatic (Silvio Narizzano, 1965) font partie du lot, au même titre que Maniac. Si ce dernier n'est pas le meilleur du lot, il offre malgré tout des moments de tension dignes d'intérêt.

    Lire la suite

  • Batman : le retour des justiciers masqués (2016) / Batman contre Double-Face (2017)

    Deux films de Rick Morales

    Après un imbroglio juridique qui perdura de nombreuses années, la série télé live Batman de 1966 a pu sortir en vidéo à la fin 2014. Conjointement, la possibilité de revisiter cet univers bariolé, plein d'humour et de second degré, a pu se réaliser. Un comic fut lancé en 2013 et par la suite, Adam West, Burt Ward et Julie Newmar, les interprètes originaux, assureront les voix de leurs personnages dans les deux films d'animation inspiré de la série vintage.

    Lire la suite

  • The Thing (1982)

    Un film de John Carpenter

    Une menace protéiforme, la neige, un groupe uniquement masculin pris au piège d'une station isolée en Antarctique : comme tous les bons films de Big John, l'apparente simplicité du film est aussi sa plus grande force, et un terrain de jeu idéal pour exprimer les tensions nécessaires au déroulement de l'histoire. Film mal-aimé à la postérité tardive, aujourd'hui chef d'oeuvre d'une totale évidence : bienvenue dans l'antre de la chose... A vos risques et périls.

    Lire la suite

  • White of the Eye (1987)

    Un film de Donald Cammell

    Propulsé par une recherche visuelle et auditive impressionnante, le méconnu White of the Eye vaut aussi pour son scénario retors. Réhabilitation.

    Lire la suite