Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le film était presque parfait - Page 2

  • The Thing (1982)

    Un film de John Carpenter

    Une menace protéiforme, la neige, un groupe uniquement masculin pris au piège d'une station isolée en Antarctique : comme tous les bons films de Big John, l'apparente simplicité du film est aussi sa plus grande force, et un terrain de jeu idéal pour exprimer les tensions nécessaires au déroulement de l'histoire. Film mal-aimé à la postérité tardive, aujourd'hui chef d'oeuvre d'une totale évidence : bienvenue dans l'antre de la chose... A vos risques et périls.

    Lire la suite

  • White of the Eye (1987)

    Un film de Donald Cammell

    Propulsé par une recherche visuelle et auditive impressionnante, le méconnu White of the Eye vaut aussi pour son scénario retors. Réhabilitation.

    Lire la suite

  • Terreur et glamour : montée et déclin du studio Hammer (2017)

    Un documentaire de Jérôme Korkikian

    A l'occasion de la programmation d'Arte consacrée au Royaume-Unis en cet été 2017 (Summer of Fish n' Chips), la Hammer Film, la firme spécialisée dans les films de monstres que nous aimons tant, est célébrée à sa juste valeur : un tout nouveau documentaire, riche en interviews récentes d'invités de marque, et en extraits rares, est une bonne opportunité pour se replonger dans l'histoire de ce studio aux films gothiques constellés de sexe et de sang !

    Lire la suite

  • Torso (1973)

    Un film de Sergio Martino

    Pour ce qui s'illustrera comme son dernier giallo, Martino marque les esprits en reprenant tout à la fois les codes du genre. Il y exacerbe les représentations de la sexualité et de la violence, pour enfin constituer les germes d'un futur courant dérivé : le slasher.

    Lire la suite

  • La chambre des tortures (1961)

    Un film de Roger Corman

    Le succès couronna La chute de la maison Usher (Corman, 1960) ; les producteurs d'American International Pictures ne traînèrent pas pour demander à Corman un autre film inspiré d'Edgar Allan Poe, sans pour l'instant conceptualiser une véritable série. C'est The Pit and the Pendulum qui fut choisi : le film constitue une des plus belles pages du cycle en formation.

    Lire la suite