Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le film était presque parfait - Page 2

  • La momie sanglante (1971)

    Un film de Seth Holt et Michael Carreras

    Production Hammer tardive, La momie sanglante (Blood from the Mummy's Tomb) avait certainement des atouts dans sa manche. Mais par un concours du destin particulièrement retors, rien ne se passa comme prévu.

    Lire la suite

  • Bilan ciné : Top et Flop 2016

    Comme chaque année, une fois le cap du nouvel an passé, se pose la dure question : est-ce que l'année ciné écoulée a valu le coup ? Voici quelques éléments de réponses sur mon année de cinéma 2016.

    Lire la suite

  • Belle année 2017 (et voici Steadyzine #7) !

    Meilleurs vœux à tous pour 2017 ! Que cette année soit riche en découvertes cinématographiques en tout genres ! Comme chaque millésime, il y aura de tout... Films attendus et belles surprises, navets bodybuildés aux dollars ou film fauché avec grandes idées. Et un chef-d'oeuvre ? J'espère bien.

    Pour ma part, Chris du Steadyblog m'a fait un beau cadeau (et, comme il est généreux, il le partage avec vous tous) : l'opus 7 de son Steadyzine, une livraison king-size (98 pages toutes en couleurs) consacrée aux années 80 et à nos madeleines à nous... Vous y retrouverez des articles pondus par une équipe de cinéphiles-commandos, notamment votre serviteur, sur les fabuleux Police fédérale Los Angeles et L'étoffe des héros, ainsi que sur le rigolo Piranhas de Joe Dante. Mais ce n'est pas tout : un dossier maousse sur les Charlots, un autre sur l'acteur et humoriste Jim Varney, ou encore un segment consacré aux films de maisons hantées... Une publication exemplaire, mise en valeur par une maquette assez exceptionnelle, dans un style proche de Rockyrama.

    Feuilletez le Steadyzine #7 !

    Merci à Chris, et vive 2017 ! Le bilan 2016 est à venir...

  • Fantastyka : la complète !

    Il y a quelques jours, une de mes quêtes prenait fin ; la reconstitution de la collection complète de la revue Fantastyka, soit 24 numéros parus entre 1993 et 2002. Mon premier numéro fut le dernier paru il y a presque quinze ans. Longtemps, ce fut le seul, bien que j'ai toujours aimé me replongé dans ce numéro 24, qui mettait en avant le fabuleux La maison du diable (Robert Wise, 1963). Puis, il y avait ce dossier, que je trouvais à la fois bizarre et totalement inédit dans ce que je connaissais de la presse ciné d'alors : les parodies fantastiques, où Pierre Gires, déjà âgé, nous parle de Abbott et Costello, Jerry Lewis ou de Topper. Le texte se terminait d'ailleurs par un "Suite et fin dans notre prochain numéro" qui n'a jamais vu le jour.

    Alain Schlockoff et ses compères Pierre Gires et d'autres rédacteurs s'engagent bénévolement pour retracer les grandes heures du cinéma fantastique, et leurs artisans : Mark Robson, Paul Naschy, Maria Montez, Dona Leon, Ray Milland, etc. Comme dans la revue Midi-Minuit Fantastique, la Hammer Films a droit à un traitement de faveur au sein de plusieurs numéros de la revue. Jean-Claude Romer, déjà rédacteur dans Midi-Minuit, apporte d'ailleurs son concours à Fantastyka. Pour achever la filiation des deux parutions, le premier numéro de Fantastyka relate l'hommage rendu à Forrest J. Ackerman, créateur de Famous Monsters of Filmland et inspiration revendiquée de Midi-Minuit. Les dossiers sont copieux et illustrés de photos en noir et blanc. 

    La rédaction de L'Écran Fantastique a remis le couvert depuis l'été 2012, en publiant les derniers dossiers de Pierre Gires et de nouveaux par une nouvelle équipe, en intégrant Fantastyka comme un supplément géant de L'Écran Fantastique (l'indispensable Gilles Penso, déjà à l'oeuvre sur la revue originelle, est de retour !).

    Sous la rubrique Flashback Presse Cinéma, je vous parlerai de cette revue fabuleuse, en intégrant les premières et quatrième de couv' de chaque livraison.

    L'index de Fantastyka sur DevilDead

    A bientôt sur Le film était presque parfait !

  • Le corbeau (1935)

    Un film de Lew Landers

    Un an après le succès du Chat noir, adaptation d'Edgar Allan Poe et première collaboration à l'écran entre Karloff, éternel Frankenstein et Lugosi, Dracula pour toujours, la Universal remet le couvert. Les deux acteurs se retrouvent dans un autre film d'horreur gothique vaguement adapté du poème de Poe. Mais les rôles sont inversés...

    Lire la suite