Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

états-unis

  • L'esprit de Caïn Director's Cut (1992)

    Un film de Brian De Palma

    Même chez les cinéphiles passionnés de l’œuvre de De Palma, L'esprit de Caïn fait grincer des dents. Sous sa forme cinématographique, la seule connue jusque il y a peu, le film a clairement un problème de mélange des genres mal agencé qui prête à sourire.

    Lire la suite

  • Watchmen Ultimate Cut - The Complete Story (2009)

    Un film de Zack Snyder

    Après la version cinéma et le Director's Cut, Zack Snyder dégaine en 2009 une troisième et dernière version de son adaptation de Watchmen : un Ultimate Cut à la longueur homérique (3h35!) qui réunit les scènes supplémentaires du Director's Cut et le segment animé Tales of the Black Freighter, ainsi que quelques séquences de transition inédites. Verdict.

    Lire la suite

  • Batman : la série animée, intégrale (1992-1999) - test DVD

    Dérogeons à ma liste de chroniques de films, pour une fois : je vous propose ici un test du coffret Batman, la série animée - l'intégrale sorti chez Warner France en 2013. Car même si j'étais prévenu, la surprise a été de taille...

    Lire la suite

  • Le corbeau (1935)

    Un film de Lew Landers

    Un an après le succès du Chat noir, adaptation d'Edgar Allan Poe et première collaboration à l'écran entre Karloff, éternel Frankenstein et Lugosi, Dracula pour toujours, la Universal remet le couvert. Les deux acteurs se retrouvent dans un autre film d'horreur gothique vaguement adapté du poème de Poe. Mais les rôles sont inversés...

    Lire la suite

  • Le masque d'or (1932)

    Un film de Charles Brabin et Charles Vidor

    L'archétype du dangereux asiatique, ce péril jaune qui alimentait tous les fantasmes, le voici. En chair, en os et bien maquillé, c'est Boris Karloff, auréolé de sa gloire monstrueuse, qui l'incarne. C'est un exotisme exubérant, extrême, et très clairement empreint d'un complexe de supériorité typique de l'époque, qui saute aux yeux lors du visionnage de cette luxueuse bande made in MGM.

    Lire la suite