Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Watchmen Ultimate Cut - The Complete Story (2009)

Un film de Zack Snyder

Après la version cinéma et le Director's Cut, Zack Snyder dégaine en 2009 une troisième et dernière version de son adaptation de Watchmen : un Ultimate Cut à la longueur homérique (3h35!) qui réunit les scènes supplémentaires du Director's Cut et le segment animé Tales of the Black Freighter, ainsi que quelques séquences de transition inédites. Verdict.

Tales of the Black Freighter, petit bonus animé de l'adaptation ciné de Watchmen, avait été édité en DVD à part, et se présentait donc comme un court-métrage horrifique à la façon des EC Comics d'antan. Sa vision était sacrément frustrante, tant on avait le sentiment qu'il manquait quelque chose. En fait, c'est toute la sève de l'histoire de Watchmen qui en était amputée. Dès lors, la sortie d'une version (encore plus) longue du Watchmen de Snyder, incluant les passages animés dans le cours du Director's cut, établit clairement la version la plus fidèle au comic fleuve de Moore et Gibbons.

Le director's Cut était énorme : le Ultimate Cut, bien que plus complet, n'arrive cependant pas pousser la réussite plus loin encore. Cette histoire dans l'histoire joue le rôle, dans le comic original, d'une caisse de résonance aux événements terribles qui occupent le devant de la scène, en plus d'un commentaire méta-textuel sur le médium.

Dans le film, la transition prise de vues réelles / animation donne également un regard particulier sur l'histoire, mais ne démultiplie pas la force d'évocation de la narration principale, ce qui était le but. Tout au plus, ces passages ajoutent une dimension ludique, et procure un certain vertige narratif, les différentes histoires s’emboîtant en poupée gigogne.

Cette version constitue au final guère plus qu'un beau cadeau pour les fans. Le résultat appelle donc les mêmes louanges (pour sa plus grande part) et les mêmes -petites- réserves que le Director's Cut. La scène d'amour entre Dreiberg et Laurie est toujours assez ratée, quasiment identique à celle de Léonidas / Gorgo dans 300. Mais la séquence qui voit le Hibou historique tomber sous les coups d'une bande de skins est bluffante, mariant le glorieux passé du héros retraité, et l'obscurité du présent. 

Snyder dit lui-même que cette version Ultimate Cut n'a pas sa préférence, comparé à son Director's Cut. Les raccords animation / prises de vues réelles, s'ils font sens, ne sont pas non plus transcendants, alors que les transitions dans le récit du comics, et l'endroit précis où elles survenaient, en faisaient toute la valeur (revoir Cloud Atlas et l'usage fabuleux des raccords par les Wachos pour fusionner différentes époques). 

Malgré tout, c'est bien cet Ultimate Cut qui a eu droit, en juillet 2016, au passage en Blu-ray Ultra HD, la qualité vidéo tout public la plus élevée à ce jour. Une bonne façon de se replonger dans un ensemble qui, s'il n'est pas parfait, est fascinant à plus d'un titre.

watchmen+3.png


Disponibilité vidéo : 

Watchmen version cinéma : DVD / Blu-ray France - éditeur Paramount / édition US - éditeur Warner Home Video

Watchmen Director's Cut : Blu-ray / DVD - éditeur Warner US. Inédit en France.

Watchmen Ultimate Cut - The Complete Story : DVD / Blu-ray / Blu-ray Ultra HD - éditeur Warner US. Inédit en France.

Écrire un commentaire

Optionnel