Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03.05.2010

Zoolander (2001)

Un film de Ben Stiller

4574088770_2de3ddeb64_m.jpgParmi la vague de comédies ouvertement débiles dont les Etats-Unis nous abreuvent depuis des années, Zoolander a une place à part. On avait parlé il y a quelques temps ici même du plus récent Ron Burgundy, présentateur vedette ; et, à l’instar de ce dernier, Zoolander est toujours aussi délirant visions après visions.

Initialement créé pour la chaîne VH1 (qui produit le film, et offre le décor réel de sa cérémonie de remise des prix pour de la poilante première séquence), le personnage de Derek Zoolander, top model au QI d’un abricot sec, se retrouve mêlé à un complot visant à assassiner le Premier Ministre malaisien, qui veut revaloriser les salaires des travailleurs des ateliers textiles.

Les scénettes s’enchaînent dans une succession hystérique, dures à suivrent pour les zygomatiques : la désormais culte bataille d’essence, le défi-défilé (arbitré par David Bowie sur Beat It de Michael Jackson), le complot sur le mannequinat nous ramenant aux heures des assassinats plus marquants (JFK et consorts), en passant par un combat break-dance et même une citation provenant de 2001, l'odyssée de l'espace, le film réussit son objectif 90% du temps ; pour le reste, on note un passage en cure de jour et un retour au source très minier un peu longuet.

Si les scènes en elles-mêmes sont importantes, telles des mini-sketchs qui tentent d’en faire plus au fur et à mesure que le temps passe, le film ne serait pas grand-chose sans les acteurs, et en premier lieu un immense Owen Wilson dans le rôle du top model Hansel. Le spot de présentation qui lui est consacré aux VH1 Awards donne le "la" pour la suite, dans un narcissisme qui s’ignore, vraiment très drôle. Sa confrontation dans la boîte de nuit (à coup de Who are you tryin' to get crazy with, ese? Don't you know I'm loco?, citation tout droit sorti d’un morceau de Cypress Hill -merci à Nico, au passage, qui me l’a fait découvrir), suivi du défi-défilé, puis de la visite de son antre (des nains, un sherpa, un samoan et un gros tatoué participant à une orgie d’anthologie), c’est à son personnage que l’on doit les meilleures scènes. Mugatu (Will Ferrell) est aussi un énorme personnage, qui parodie à peine l’image que l’on peut avoir des créateur de mode, avec sa Déglingue, inspirée du mode vestimentaire des SDF et des "putes fumeuses de crack", tout cela bien avant Brüno de Sacha Baron Cohen.

L’impressionnant défilé de guest stars -Winona Ryder, Billy Zane, Paris Hilton, Victoria Beckam, Natalie Portman, Donald Trump, Claudia Schiffer et sûrement beaucoup d’autres restés inconnus sous nos latitudes- participe à cette euphorie renouvelée, autant que le tsunami de marques connues qui fait du film un étonnant décalque psychédélique de la réalité.

Tout se tient dans un ensemble de séquences très logiquement mises bout à bout, à l’aide d’un découpage parfois très cut dont MTV -Stiller ayant par le passé animé une émission sur la chaîne- s’est érigé en modèle ; rappelons que, quelques années auparavant, Ben Stiller réalisateur nous avait aussi donné un Disjoncté bien meilleur que ce que ses critiques laissent à penser. Même si l’on a tendance à voir une sauce un brin trop rallongée, Stiller a la bonne idée de ne pas faire traîner les choses. Sans une ou deux scènes inutiles, on était proche d’un petit chef d’œuvre de comédie.

A voir aussi :
La légende de Ron Burgundy, présentateur vedette
H2G2, le guide du voyageur galactique

[Mise à jour du 4 mai]
Après avoir été un temp évoquée, la suite de Zoolander ne verra pas le jour. Ce n'est peut-être pas plus mal : comment égaler cette accumulation de gags ? Même punition pour Ron Burgundy...

Commentaires

J'ai vu ce film il y a un bout de temps et je n'avais pas trop accroché... Je vais le revisionner, et me plonger un peu plus dans les détails et les petits clins d'œils qui s'y cachent. En tout cas, je suis d'accord que Owen Wilson est parfait dans ce rôle!

Écrit par : location voiture | 06.05.2010

Répondre à ce commentaire

Zoolander est une mine de scènes complètement "autres". Après, on rentre dans ce délire ou pas, mais force est de constater qu'on ne peut pas rester totalement insensible à ce déluge comique semblant sorti d'un autre âge !

Écrit par : Raphaël | 07.05.2010

Répondre à ce commentaire

On en rit tellement qu'on devient fatigué! Ben Stiller est l'acteur idéal pour ce role. Jim Carrey me porte sur les nerfs parfois, tant il fait le ridicule!

Écrit par : En vacances en France | 25.08.2010

Répondre à ce commentaire

Ben Stiller tient là le rôle de sa vie, c'est certain, pour un classique instantané du genre !

Écrit par : Raphaël | 26.08.2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire